top of page
  • Photo du rédacteurAssociation Lahunesclg

1934 -Saint Cast vue par un touriste



Monsieur René BARBIN a écrit en 1934, aux éditions CORYMBE un petit livre appelé « SAINT CAST VUE PAR UN TOURISTE ».


Il ne cite que Saint Cast. 1934 étant avant 1971 et le jumelage avec le Guildo.


Mais que les guildocéens se rassurent, il parle au cours de son recueil des pierres sonnantes.


En préambule, il donne le ton : « Vous découvrirez la vie active d’un petit peuple qui, comme les marmottes, s'endort et disparaît pendant l’hiver ». Sympa pour les castins.

Tous des fainéants. Heureusement que les guildocéens étaient là pour travailler à leur place.


Le début du livre décrit la façon d’arriver à Saint Cast à cette époque.


Monsieur BARBIN est un parisien. Il a « 414 km » à parcourir pour arriver.

« Il faut douze heures pour aller à Saint Cast, ce qui fait une moyenne horaire de 34 kilomètres ».


Ne connaissant pas la Mare, la Fresnaye et la Pissotte (dommage ! pour lui), il affirme : 

« Il y a en réalité à Saint Cast 3 plages : la plage des Callots, le petit port et la véritable plage qui s’étend de l’hôtel Beauséjour jusqu’à la pointe de la Garde ». 


« Les 2 premières sont fréquentées par les gens du pays et les touristes désargentés ou d’une élégance très sobre.

Sur la grande plage, au contraire, vous pouvez admirer les snobs s’exhibant aux yeux d’une foule admirative ».

Vous remarquez que Monsieur René Bardin, en 1934, dit encore « les Callots » qui sont devenus « Pen Guen ». Cela fait plus chic.


Dans la ou les premières années, il est locataire et se plaint longuement des agences de location qui « au moment des arrivées, sont assiégées par les clients mécontents ». Les descriptions des villas : « petits palais dans les lettres d’agence, très bien exposées avec un confort supérieur ; en réalité, il n’en est pas tout à fait ainsi ».


Nous vous proposons dans une prochaine chronique de suivre encore René BARBIN dans ses expériences castines. Vous le lirez quand il parle des habitants, des commerçants qui vont essayer « de tirer le plus possible des clients » car « il faut qu’avec le bénéfice de ces 3 mois, ils puissent vivre largement le reste de l’année ».....


A la prochaine…





159 vues

Posts récents

Voir tout

Kommentarer


bottom of page